manteau, veston de cuir - pishakanakup

Autrefois, avant d'être installés dans des villages construits par le gouvernement, les Innus se vêtaient de peaux de caribou. Les manteaux, moufles, jambières, mocassins et cagoules en peau de caribou les protégeaient du froid même contre les vents du nord les plus vifs.

Les Innus fabriquaient deux types de manteaux de peau – avec la fourrure à l'extérieur, ou sans fourrure. Les vestons de cuir sans fourrure étaient portés par les hommes et étaient souvent peints de beaux motifs tels que des doubles courbes. Les motifs étaient parfois inspirés par des rêves. En général, ils manifestaient le respect envers les maîtres animaux.

Dorothy Burnham a étudié en détail l'histoire, la coupe et la décoration de ces vestons peints. Elle croit que leur style peut être inspiré des vestons européens portés par les négociants français et anglais et d'autres arrivants en territoire innu. Elle note que « les premiers vestons qui sont parvenus jusqu'à nous datent d'environ 1700, et les derniers d'environ 1930 ».

  Écoutez une aînée de Sheshatshiu, Matinen (Selma) Michelin, parler des manteaux de caribou

  Écoutez le défunt Tshishennish Pasteen rappeler comment sa mère et sa tante faisaient des manteaux peints

 Haut de la page